INSTITUTION IMMACULEE CONCEPTION

  • Adapté
  • Large
  • Etroit
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Pré-scolairePrimaireSecondaireInscriptionAPECAMIC

Mot du chef d'tablissement

Imprimer

L’année dernière, en province, nous avions retenu le sous-thème la communauté médiatrice, sous-thème puisé dans le grand thème extrait du projet quinquennal de congrégation : Communauté éducative médiatrice, enracinée dans le charisme d’Emilie de Villeneuve, sois missionnaire pour une éducation intégrale de l’élève, agent de sa formation. Nous avons essayé d’opérationnaliser ce thème dans les enseignements/apprentissages et les activités proposées dans le projet d’établissement. Pour 2018-19, nous travaillerons le sous-thème : L’enracinement dans le charisme d’Emilie de Villeneuve.

Pour approfondir le charisme, on doit faire une bonne place à la lecture et à la relecture des écrits d’Emilie nous les approprier, les vivre et les faire vivre dans nos pratiques éducatives.

Quelques paroles d’Emilie sur l’Education :

« Priez beaucoup pour les personnes (les élèves) avec qui vous êtes en relation. Témoignez à toutes de la douceur, du zèle et du dévouement ; ayez cependant une sainte prédilection pour les pauvres, les petits, les faibles et les affligés ; reprochez-vous comme une faute la moindre négligence à leur procurer aide et consolation » (Directoire No 103)

Constitutions 1840 :

No 603 : « (la sœur) qui sera chargée des enfants devra donc beaucoup estimer son emploi, comprendre toute l’importance de sa mission et la grâce que Dieu lui fait en l’employant à sauver des âmes. »

No 606 : « Elle donnera aux (enfants), en particulier, les conseils qu’elle pensera leur être nécessaires : elle s’efforcera de gagner leur confiance afin de pouvoir leur faire plus de bien et d’être à même de corriger leurs passions naissantes. Pour parvenir plus surement à cette fin, elle les accueillera avec beaucoup de douceur. »

No 613 : « les qualités qui doivent distinguer la maîtresse, (l’éducateur) sont une sincère piété, une instruction solide, une grande vigilance et une étroite union avec les sœurs qui sont dans le même emploi. Pour se donner de l’autorité auprès des enfants, elle fera en sorte de montrer toujours une douce gravité et une humeur constamment égale, elle tâchera de s’en faire aimer et évitera avec le plus grand soin de montrer la moindre partialité. Enfin, elle travaillera de tout son pouvoir à se rendre digne de la belle mission que veut bien lui confier Celui qui l’a choisie pour travailler après lui, à sauver des âmes, elle imitera ce divin Sauveur dans sa conduite avec les apôtres ; elle supportera avec patience l’ignorance et la grossièreté de ses élèves et ne se lassera pas de travailler à détruire leurs mauvaises inclinations. Il est encore essentiel que la maîtresse unisse tellement la douceur à la fermeté qu’elle se fasse aimer et craindre tout à la fois. »

No 616 :« elles puniront les enfants lorsqu’elles le mériteront, mais pour faire du bien, ces punitions doivent toujours être imposées avec beaucoup de justice et d’impartialité ; elles prendront garde de ne pas agir par humeur ni par passion. Elles éviteront avec grand soin de s’impatienter en présence des enfants se persuadant bien que leurs reproches ne produiront un bon effet qu’autant qu’ils seront faits avec douceur et fermeté tout à la fois. (…….) Jamais elles ne frapperont leurs élèves ; ce genre de correction est expressément défendu dans la Congrégation »

Nous vivons déjà le 3e projet de congrégation dans sa phase d’imprégnation. Dans les structurants du projet que sont la vision et la mission éducative entre autres, la congrégation veut exprimer sa vision renouvelée de l’éducation en tant que mission, fondée sur l’évangile de Jésus et sur le quatrième vœu : travailler au salut des âmes, pour nous travailler au salut de l’élève. Ce quatrième vœu s’associe à l’engagement avec le dessein de l’amour de Dieu pour les peuples et qui exige de nous un accueil sincère et fraternel de l’autre.

Vision Dans une synergie d’action, nous voulons vivre des praxis transformatrices qui témoignent de la Bonne Nouvelle de l’Evangile et de notre soin à construire des communautés éducatives opérantes, organisées, actualisées et en permanente formation, communautés éducatives dynamiques et engagées au service de la cause des pauvres, de la défense de la dignité humaine et du développement de la conscience planétaire. Nous entendons que les communautés éducatives qui s’inspirent du charisme personnel d’Emilie, et partagent son idéal soient revitalisées par une vision systémique, intégrale de l’éducation, de manière responsable et autonome. Nous entendons que les communautés éducatives valorisent la spécificité et la diversité de tous leurs membres, afin qu’ils contribuent pédagogiquement et éthiquement au développement intégral de l’humain, à partir de l’expérience de la réciprocité et de la complémentarité, à partir de l’expérience d’avec la transcendance, l’intériorité et l’altérité

Dans la mission, nous sommes Interpelées par la mystique qui anime notre charisme et nous insère dans le monde pour répondre aux défis de notre temps et des différentes réalités sociales, nous voulons expliciter, dans la vie et pour la vie, notre mission au service du Royaume. Nous contribuerons ainsi dans le champ éducationnel à la transformation des sociétés, à la transformation des mentalités individualistes, de la culture du succès. Nous hâterons ainsi l’avènement d’une culture de paix et de solidarité.

Nous voulons donc assumer cette mission dans les écoles ou dans les organisations et les institutions, tout en favorisant la formation de communautés éducatives et d’acteurs engagés dans ce domaine, en cherchant à promouvoir l’élève protagoniste de son histoire et de son temps.

L’Eglise, la congrégation nous rappellent le rôle du baptisé qui doit s’engager à la suite du Christ, dans la vie de la société pour le salut des âmes. Nous, sœurs de l’Immaculée, animées par l’Esprit Saint, sommes envoyées et engagées par un 4e vœu : Le salut des âmes. Dans nos Constitutions il est écrit : «  Le zèle pour salut des âmes est une obligation essentielle pour les sœurs de l’Immaculée Conception puisqu’elles s’engagent par un vœu spécial à y travailler… » (Emilie de Villeneuve, Constitutions de 1840). Nous membres de la communauté éducative de l’Immaculée, nous devons travailler au salut des élèves, en travaillant à chasser de leur esprit les ténèbres pour vivre en famille charismatique selon le vœu du pape François. C’est un appel à agir autrement autour du même feu comme nous y invite les orientations du 42e chapitre de congrégation pour répondre aux nouveaux appels et défis d’aujourd’hui.

Autour du même feu agir autrement, qu’est ce à dire ? C’est dire que c’est en famille, ensemble, en communauté éducative que nous devons nous réunir sous le leadership de l’Esprit Saint inspirateur d’horizons, de chemins de transformation, qui nous guidera pour entretenir la flamme apostolique, qui nous aidera à travailler à la renaissance et au devenir de la femme et de l’homme, particulièrement de l’élève de l’Institution Immaculée Conception. 

Ce leadership de l’Esprit nous impulsera à développer une vision, à faire preuve d’analyse pertinente, à inspirer confiance, donner l’exemple, bien gérer les conflits et favoriser la collaboration,  

Que la Vierge Immaculée demeure notre compagne de route et soutienne nos mains, pour que Sous le leadership de l’Esprit Saint, nous Mobilisions énergies et compétences pour l’épanouissement spirituel et humain des élèves. Bonne rentrée et bonne année scolaire sous le manteau virginal de Marie Immaculée.

Merci de votre aimable attention

Sœur Gilles Aimée CISSE

DAKAR CE 2 octobre 2018


Vous êtes ici : Accueil